emotions titre

 

Les émotions sont des phénomènes complexes qui colorent notre existence en donnant une valeur à nos expériences.

emotions emoticonsLeur apparition est automatique et leur durée est généralement brève. Elles sont accompagnées de manifestations physiques (augmentation du rythme cardiaque, variation des sécrétions hormonales, changement de l'expression du visage, modification des attitudes corporelles) et induisent des changements de comportements (immobilisation, approche, fuite ou combat) qui nous permettent de nous adapter aux évènements survenant autour et à l'intérieur de nous.

Elles sont impliquées dans la perception que nous avons de la réalité, la constitution de notre mémoire et l'élaboration de nos jugements. Elles influencent nos décisions et motivent nos actions.

 

puce Les principales émotions et leur fonction

Les émotions ne sont ni bonnes ni mauvaises, elles ont toutes une fonction bien définie. Toutes les émotions peuvent se regrouper en 4 grands domaines émotionnels.

 

Emotions principales Fonction  Emotions secondaires associées
 emotions icopeur La peur

Permet de prendre conscience d'un danger et d'adapter notre comportement.
Besoin d'être rassuré.

l'anxiété, l'angoisse, la frayeur, la crainte, l'appréhension, les phobies, etc.
 emotions icocolere La Colère

Sert à mobiliser notre énergie pour faire bouger les choses.
Besoin d'être respecté.

l'irritation, la frustration, l'insatisfaction, le ressentiment, le refoulement émotionnel, la fureur, la rage, l'agressivité, l'emportement, l'impatience, l'exaspération, l'animosité, l'amertume, la rancune, l'humiliation, l'indignation, etc.

emotions icotristesse La Tristesse

Sert à nous faire accepter ce qui ne peut être changé.
Besoin d'être consolé.

la peine, le chagrin, la dépression, les remords, la mélancolie, l'affliction, la désolation, etc.

 emotions icojoie La Joie

Sert à partager avec les autres, a faire circuler les flux d'énergie.
Besoin de nous sentir aimé.

l'exaltation, la frénésie, l'agitation, l'euphorie, l'excitation, l'enthousiasme extrême, etc

 

puceA quoi sert la gestion des émotions ?

La gestion des émotions vous permettra de sentir et non de ressentir, d'agir et non de réagir, d'être dans l'action et non la réaction...

La conscience de soi, le fait de pouvoir identifier ses émotions est la clé de voute du développement personnel. Cette capacité est essentielle à la compréhension de soi et à l'intuition psychologique. Quiconque est aveugle à ce qu'il ressent est à la merci de ses émotions. Par contre, les personnes qui en sont capables, conduisent mieux leur vie et perçoivent plus clairement les répercussions intimes de leurs décisions personnelles, qu'il s'agisse de choix d'un conjoint ou d'un métier.

Cette capacité de gestion va donc dépendre de la conscience de soi, pour se libérer de l'emprise de la colère, de l'angoisse, de la peur ou de la tristesse, pour pacifier son esprit et les conséquences négatives d'une incapacité à y parvenir. Les personnes n'ayant pas cette aptitude psychologique sont en lutte constante contre les émotions négatives. Ceux qui la possèdent supportent comparativement mieux les revers et les contrariétés que leur réserve la vie.

Nous pouvons considérer les émotions comme des organes psychiques car chaque émotion a sa fonction spécifique. Nos émotions servent de boussole pour nous faire savoir si l'on est sur le bon ou le mauvais chemin.

Être sur le bon chemin implique un alignement avec notre but dans la vie. Aucune émotion n'est positive ou négative en soi, tout dépend de la lecture et de l'utilisation que l'on en fait, comment on la vit. Elle peut être constructrice ou dévastatrice.

Une seule question est à se poser en conscience :
Préférez-vous ressentir de la peur, de la colère, de la jalousie, du mépris... ou de la confiance, de l'amour, de la bienveillance, de la paix... ?

Le fait de vivre ces émotions en conscience va nous permettre de nous orienter vers notre chemin de vie, apprendre à nous connaître, rectifier ce qui nous perturbe et allez vers plus de bien-être, car après tout, c'est de cela dont il s'agit, être en Paix et vivre sa vie sereinement.

Même la joie ? Vous entends-je murmurer !

Oui même la joie. La joie excessive, au sens pathologique, comprend l'exaltation, la frénésie, l'agitation, l'euphorie, l'excitation, l'enthousiasme extrême, etc.
Il est normal, et même souhaitable, de se sentir joyeux et heureux. Un niveau de joie normal se traduit par la sérénité, la joie de vivre, le bonheur et la pensée optimiste; comme la joie discrète du sage taoïste sur sa montagne... Quand la joie est excessive, elle peut nous perturber. En voici les symptômes : se sentir facilement excité, parler beaucoup, être agité et nerveux, avoir des palpitations et faire de l'insomnie.

 

« Toutes les choses qui me causent de l'anxiété ou de l'inquiétude, n'ont en soi, rien de bon ou de mauvais, sauf dans la mesure où mon esprit est perturbé par elles ».

Spinoza

puceAvez-vous la capacité de gérer vos émotions ?

Rien de tel qu'un petit exemple :

Vous êtes une personne pour qui la ponctualité est très importante, vous donnez rendez-vous à un ami à 15h et celui-ci arrive à 15h30... vous avez eu le temps de « bouillir » et vous vous mettez en colère car vous jugez cela inadmissible. L'ami en question vous explique en 2 phrases (car se sent obligé de se justifier) qu'il a du amener d'urgence sa voisine à l'hôpital... votre colère se transforme en compassion directement.
Votre état émotionnel va donc dépendre de votre jugement face à la situation. C'est plus grave d'avoir une maladie, un accident que d'arriver en retard.... vous transformez instantanément votre état émotionnel.

De la même manière, comment dire que nous sommes amoureux de quelqu'un ? On est juste amoureux des émotions anticipées dont on est dépendant car la même personne peut tomber en disgrâce si elle ne nous satisfait pas, ces émotions fluctuent en fonction des situations.

Vous en avez donc la possibilité, cela va changer la vision de vos besoins individuels, tout dépend donc du « film » qui passe dans votre tête ! Mais comment changer ce film sur demande ?

 

puceLa gestion des émotions perturbatrices

Voici les 3 étapes principales de gestion des émotions que j'ai appelé le modèle ICA (Identification - Compréhension - Action)

1- Identification : prendre conscience de l'état émotionnel

La première étape dans la gestion des émotions est de prendre conscience de l'émotion qui arrive ou qui est déjà là. Si vous ne voyez pas que vous êtes dans un état émotionnel vous ne pourrez rien faire d'autre que de subir cet état.
Quand vous sentez au fond de vous un état émotionnel, prenez quelques dixième de secondes pour vous le dire « Tiens, je suis dans l'émotionnel ! Quelle émotion est-ce ? »
A ce stade vous êtes déjà entré en conscience, il reste encore à identifier l'émotion parmi les 4 principales. « Tiens, c'est de la colère ! »

Comme tout apprentissage, une fois rôdé, l'identification de l'état émotionnel sera de plus en plus rapide. Vous verrez déjà les effets par cette simple étape d'identification, lorsque vous vivez consciemment cet état, l'émotion devient moins intense. C'est comme si vous sortiez de votre corps pour vous voir agir, vous êtes déjà moins manipulable par elle, vous n'êtes plus dans la réaction.

 

2- Compréhension : Lui attribuer un sens

Après l'identification, la deuxième étape sera celle de la compréhension. « Pourquoi est-ce que je ressens de la colère ? »

C'est souvent à ce stade que nous avons besoin d'un avis extérieur neutre ou d'autres référentiels pour comprendre. Mais une bonne prise de recul sur les évènements nous pousse déjà dans la compréhension.

Ne vous identifiez pas à votre émotion, vous ressentez de la colère MAIS vous n'êtes pas de la colère ! Retenez bien cette phrase, elle est importante.

« Qu'est ce qui me provoque de la colère ? Pourquoi son comportement me met en colère ? Est-ce son intention ? Il est en retard, il ne me respecte pas, pourquoi est-ce que je ne me sens pas respecté ? » Evitez donc ce jugement sur autrui : « Il ne me respecte pas », et tournez le en fonction de vous-même : « Je ne me sens pas respecté ».

Chaque émotion principale a une fonction propre qui sous-tend un besoin particulier, une origine et se rapporte à une notion de temps. Voyez ci-dessous les étapes de gestion en fonction de chaque émotion.

 

3- Action : Agir en conséquence

L'identification et la compréhension ne serviraient à rien si elles ne permettaient pas de changer nos comportements, de se mettre en action. Les actions vont fortement changer en fonction des émotions gérées, acceptation, fuite, combat...

« Comment faire pour me sentir respecté ? Je vais lui dire... Tu sais Antoine, le fait que tu arrives au rendez-vous avec 30 minutes de retard, sans même me prévenir, me met très en colère. Je ne me sens pas respecté dans ce que je suis. C'est important pour moi de me savoir respecté. La prochaine fois, préviens moi à l'avance si tu dois arriver en retard que je puisse m'organiser. »

Rien que le fait de dire ceci peut désamorcer la colère en soi et permet un retour à l'équilibre. Cela permettra également à Antoine de se positionner et de faire attention la prochaine fois, si ce n'est le cas c'est la relation qui pourrait être remise en question.

Pour chaque émotion principale nous allons détailler ces 3 étapes :
Attention : Il n'est pas question d'envisager les situations en terme de projection des fautes sur l'autre mais bien en terme de responsabilisation, chacun est responsable de son propre comportement, il ne nous appartient pas de juger le comportement des autres mais de prendre conscience du notre.

emotions icotristesseLa Tristesse se rapporte au PASSE (+détails)

emotions icocolereLa Colère se rapporte au PRESENT (+détails)

emotions icopeurLa Peur se rapporte au FUTUR (+détails)

emotions icojoieLa Joie est INTEMPORELLE (+détails)

 

puce C'est aussi une question de vivre en santé

Saviez-vous que les états émotionnels sont liés à des organes physiques ?

Dans la médecine traditionnelle chinoise (MTC) par exemple :

  • La colère (Nu) est associée au Foie.
  • La joie (Xi) est associée au Cœur.
  • La tristesse (You) est associée au Poumon.
  • La peur (Kong) est associée aux Reins.

On trouve souvent des problématiques au Foie chez des personnes qui ressentent beaucoup de colère par exemple.
Il s'agit donc d'un très bon indicateur de l'état émotionnel / physique d'une personne.

Saviez-vous aussi que les états émotionnels influence notre ADN ?

emotions adnDes recherches scientifiques (institut HeartMath Californie - USA) ont démontré qu'en présence d'Amour, de compassion, l'ADN devient détendu et augmente notre défense immunitaire.
Au contraire, en présence de colère, de rage, de haine, de jalousie, l'ADN se compresse comme un ressort et notre corps est beaucoup plus sensible aux agressions internes.

 

puce Focus sur le stress

Le stress (en français « pression émotionnelle ») est l'ensemble des réponses d'un organisme soumis à des pressions ou contraintes de son environnement. L'être humain ressent du stress lorsque qu'il existe un déséquilibre entre ce que son environnement exige de lui et les ressources dont il pense disposer.
Il est donc naturel que, dans un monde toujours plus exigeant, nous ressentions du stress.

Son niveau plus ou moins élevé va influencer fortement notre bien-être au quotidien. De façon plus générale notre capacité à gérer ou non le stress constitue une condition essentielle pour accéder à une bonne qualité de vie.
La démarche de gestion des émotions permet de rééquilibrer cet état de stress en nous aidant à rechercher les ressources nécessaires pour affronter une situation.

Une personne qui stresse est une personne qui ne respecte pas ses besoins... quels sont vos besoins ? les respectez-vous ?

 

puce Petite métaphore

Un vieil indien explique à son petit fils que chacun de nous a en lui 2 loups qui se livrent bataille.

emotions indienLe premier loup représente la Sérénité, l'Amour et la Gentillesse.
Le second loup représente la Peur, l'Avidité et la Haine.

"Lequel des 2 loups gagne ?" demande l'enfant.
"Celui que l'on nourrit" répond le grand-père.

- Sagesse Amérindienne -

 


 

Le mieux est encore d'être conscient de ses propres émotions au fur et à mesure de leur apparition.
Si on observe ce qui se passe, si on ne réagit pas par automatisme, nous ne sommes plus des êtres émotifs qui réagissent machinalement à leur environnement.
Si on ne peut pas contrôler nos émotions on en est dépendant.
En respectant nos émotions, nous nous permettons de sentir que nous sommes ici et maintenant.

 

emotions conclusion

Partager