vibrations titre

Cet article s'inscrit dans la continuité de celui concernant les ondes.

Pour générer une onde il faut généralement que quelque chose vibre. La vibration est caractéristique de l'élément matériel mis en mouvement autour d'une position d'équilibre stable (ou d'une trajectoire moyenne), il n'y a pas nécessairement de propagation au sens de l'onde.

Le mieux est de prendre un exemple :

vibrations guitarePrenez une guitare et pincez l'une des cordes... elle va se mettre à vibrer (vous pourrez même la voir). En vibrant, la corde va générer une onde sonore qui va se répercuter dans la caisse de résonance de la guitare pour être amplifiée. Cette onde se propagera dans l'espace et le temps, elle va atteindre votre oreille et faire vibrer votre tympan qui « traduira » cette onde.

La note de musique que vous entendez est basée sur la vitesse à laquelle la corde vibre. La taille, la longueur et la tension de la corde vont influencer l'onde générée, la note. Si vous mettez votre doigt sur une frette de la guitare, vous réduirez la partie de la corde mise en vibration et le son sera plus aigu.


La vibration est le mouvement d'oscillation d'un élément matériel,

l'onde générée et propagée en est la résultante.

Ce mouvement vibratoire est caractérisé par son amplitude (son intensité) et sa fréquence (périodicité), un peu comme une onde, c'est la raison pour laquelle on a tendance à confondre les deux.

Un élément vibrant génère une onde mais une onde peut aussi générer la vibration d'un élément matériel. C'était le cas pour l'exemple ci-dessus, l'onde sonore a généré la vibration du tympan (qui est une membrane fibreuse de l'oreille). On dit qu'il y a résonance.

 

puceLes vibrations existent à tous les niveaux de la matière

« Lorsqu'un électron vibre, l'univers tremble !»
Sir Arthur Eddington

Absolument tout ce que vous voyez, et ce que vous ne voyez pas d'ailleurs, vibre, l'univers, les étoiles et planètes (notre Terre aussi), les plantes, les animaux, votre crayon, votre maison, ... et nous aussi !

vibrations cerveauNous vibrons à beaucoup de niveau différent, notre corps vibre à une certaine fréquence mais chaque partie de notre corps vibre également à une certaine fréquence (1Hz pour le cœur, 8Hz pour le cerveau, ...) et à l'intérieur de ceux-ci d'autres éléments vibrent également à une fréquence propre, jusqu'au plus petit élément constituant la matière, les cellules, les atomes, les particules subatomiques (voir article sur la matière).

Bien sûr tous ces éléments peuvent vibrer à des fréquences différentes en fonction du contexte, prenons l'exemple de notre cerveau, il vibre différemment en fonction de notre activité mentale et génère des ondes mesurables que l'on peut classer selon 5 groupes de fréquence :

    • Les ondes Delta de 0 à 4 Hz, les plus lentes, se produisent lorsqu'on est en état de sommeil profond, sans rêve, ou dans la plus profonde méditation.
    • Les ondes Thêta de 4 à 7 Hz se produisent le plus souvent pendant le sommeil ou dans des états méditatifs profonds (corps endormi et esprit en éveil).
    • Les ondes Alpha de 7 à 12 Hz se produisent en état de relaxation et de concentration mentale (dans le rêve et la méditation légère, les yeux fermés).
    • Les ondes Bêta de 12 à 25 Hz, correspondent à notre état normal lorsque l'attention est orientée vers les tâches cognitives et le monde extérieur.
    • Les ondes Gamma de 25 à 60 Hz se produisent lors du processus de mémorisation et d'apprentissage, et plus généralement lors du traitement de l'information provenant de différentes zones du cerveau.

 

puce Le principe de résonance

Chaque objet possède une fréquence qui lui est propre que l'on appelle « fréquence de résonance ». C'est sa sensibilité aux éléments extérieurs.

Quand deux objets quels qu'ils soient sont accordés à la même fréquence et qu'un des deux objets vibre et que le second est dans son champ d'influence vibratoire, le second objet va vibrer.

Ce principe est relativement simple dans la mesure où nous en faisons l'expérience tous les jours. Cependant il est rare que nous en prenions conscience, c'est la raison pour laquelle je vais multiplier les exemples plutôt que de vous ennuyer avec la théorie :)

 

vibrations diapasonsExemple : Imaginez 5 diapasons de forme, de nature, de matière différente sauf deux d'entre eux, strictement identiques. Si vous percutez le diapason de gauche, celui-ci va se mettre à vibrer et va générer une onde sonore d'une certaine fréquence (un diapason LA fera une onde d'une fréquence de 440Hz). Dans cet environnement, seul celui identique à celui percuté va entrer en vibration, et cela sans avoir été personnellement percuté. L'onde sonore va se mettre en résonance avec la fréquence propre du diapason.

 

vibrations balancoireEn mécanique on peut l'illustrer de la façon suivante : vous avez déjà poussé une balançoire, et vous avez surement du constater que si vous donnez des impulsions faibles à intervalles réguliers (fréquence d'oscillation de la balançoire), il en résulte un accroissement de l'amplitude du mouvement de la balançoire. Elle va de plus en plus haut mais sa fréquence d'oscillation reste la même. Si vous n'arrêtez pas de donner des impulsions (sur cette même fréquence), elle finira sa course dans les arbres.
Par contre, si vous essayez de contrarier ce mouvement en donnant des impulsions à un autre rythme, le mouvement périodique devient fortement instable et vous devez dépenser beaucoup plus d'énergie...
Cet exemple est vrai pour n'importe quel type de balancier et à n'importe quelle échelle.

 

On dit aussi qu'il y a résonance quand deux ondes de même fréquence se rencontrent.
Dans ce cas, l'amplitude (hauteur de la vague que forme l'onde) de chacune de ces ondes s'amplifie jusqu'à atteindre un maximum : la fréquence de résonance.

 

vibrations verre

On a tous en tête la célèbre voix de la Castafiore qui fait exploser la vaisselle en chantant... il s'agit effectivement d'un principe de résonance qui est en jeu, mais c'est un mythe, la voix humaine n'est pas assez puissante pour produire ce phénomène. Cependant, un son peut bel et bien briser du verre, à condition d'être émis assez fort et surtout à une fréquence bien particulière.
L'onde, arrivée sur le verre, va se transmettre au matériau sous forme de contraintes mécaniques (vibrations). Or, comme n'importe quel objet, le verre possède une fréquence fondamentale, liée à sa composition, son volume et à sa forme.

Les vibrations sont particulièrement amplifiées lorsqu'elles correspondent à cette fréquence fondamentale.

La fréquence propre d'un verre à boire, par exemple, est la note qui résonne lorsqu'on le fait tinter. Elle lui est intrinsèque, et indépendante du mode d'excitation. Si l'on reproduit cette note précise grâce à des haut-parleurs, la vibration sera amplifiée par le matériau, un peu comme le mouvement de balançoire que nous avons vu précédemment. Si le son est assez puissant, la vibration du verre devient telle qu'il finit par se briser.

Par exemple, la fréquence propre des carreaux de fenêtres est aux alentours de 100 Hz, alors que celle des verres à boire est plus aiguë : environ 420 Hz. Ainsi, après une explosion aussi dévastatrice que celle de l'usine AZF à Toulouse en 2001, de nombreuses vitres ont été soufflées, tandis que les verres de table restaient intacts !

 

puceEn vidéo

Nous sommes le 7 novembre 1940, après plus d'une heure de balancements qui ne cessent de s'amplifier, le pont de Tacoma s'effondre. La "fréquence propre" de la structure du pont correspondait précisément à la fréquence des rafales de vent latérales (seulement 65 km/h). Un vent plus fort, n'aurait probablement rien fait.

De la même manière, le 18 avril 1850 à Angers, un régiment militaire provoqua l'écroulement d'un pont suspendu enjambant le Maine simplement par le passage des soldats au pas cadencé. Le rythme soutenu des militaires est rentré en résonance avec la fréquence vibratoire du pont, générant une amplitude de plus en plus élevée jusqu'à détruire ce pont. Depuis, les militaires ne marchent plus à pas cadencé lorsqu'ils passent sur un pont suspendu.

vibrations tableVoici une vidéo que je trouve très belle, basée aussi sur le principe de résonance et vibration. L'artiste, avec des outils différents, génère à partir de la table des vibrations permettant l'agencement des cristaux de couleur. Quel artiste !

 

puce L'expérience de Nikola Tesla

vibrations teslaNikola Tesla était un génie, méconnu de nos contemporains mais absolument pas de son époque, il a notamment inventé le courant alternatif et la radio. La plupart de ses découvertes ont été volées entre autre par Edison et Marconi. Avec plus de 700 brevets à son actif il aurait pu changer la face du monde si...
Mais je lui consacrerai un article entier, car si pour moi il n'y a eu que peu de génie dans ce monde, parmi Galilée, Pythagore et Léonard de Vinci, Nikola Tesla en faisait partie.

Tesla s'intéressa, entre autres, aux phénomènes de résonance, encore inexplorés.

Un jour, en 1898, il attacha un petit oscillateur au pilier de fonte central soutenant l'immeuble où se trouvait son laboratoire new-yorkais (imaginez une sorte de petit pendule se balançant et venant frapper le pilier selon une cadence régulière calculée au préalable). Tesla observa la mise en résonance successive de tous les objets de la pièce, un à un, au fur et à mesure que la fréquence augmentait. Mais peu à peu, à l'insu du savant, la vibration de très basse fréquence s'était communiquée au pilier, puis au sous-sol et aux immeubles avoisinants. Ceux-ci se mirent à trembler, des vitres explosèrent, les habitants affolés se ruaient hors des immeubles.

Au commissariat voisin, on ne tarda pas à constater que ce curieux tremblement de terre n'affectait pas les autres quartiers de la ville. Et comme Tesla avait déjà une solide réputation de savant fou, deux agents furent envoyés vérifier s'il n'était pas responsable de ce mini-séisme. Curieusement, l'immeuble de Tesla tremblait moins que les autres, et le savant commençait tout juste à ressentir une forte vibration. Inquiet, il détruisit l'oscillateur d'un coup de marteau, alors même que les policiers faisaient intrusion dans son laboratoire ! Le savant éconduisit les agents, et quand les journalistes arrivèrent, Tesla leur déclara pouvoir ainsi détruire le pont de Brooklyn ou l'Empire State Building, ce qui fit leurs choux gras et n'arrangea pas la réputation de l'inventeur ! Mais Tesla, il est vrai, ne recherchait pas précisément la discrétion, loin s'en faut.

Il a suffi d′une rafale de petits coups qui, pris séparément, n′auraient pas fait de mal à une mouche.

 

puceLa vibration de la Terre : la résonance de Schumann

vibrations ionosphereVers la fin du 19ème siècle Nikola Tesla avait émis l'hypothèse que l'ionosphère autour de la terre (partie de l'atmosphère à 60 km au-dessus de nos têtes) jouait comme une caisse de résonance pour l'électromagnétisme de la terre. Ceci fut confirmé et observé en 1960 au travers d'ondes radio-électriques.

Il s'agit en fait d'un phénomène atmosphérique naturel et permanent qui se propage autour de la Terre sous la forme d'une onde générée par la vibration de la Terre et alimentée par l'activité électrique des orages de par le monde (environ 300 éclairs à la seconde).

Avant les années 80 la fréquence de la Terre, donc la résonance de Schumann, était de 7,83 Hz. Depuis les années 80 cette fréquence ne cesse d'augmenter vers son maximum de 13 Hz (calculée par le professeur Schumann en 1957), nous étions proche fin 2012 des 12,7 Hz.

Des recherches ont montré que physiologiquement, l'hypothalamus de tous les mammifères est sensible à ces ondes de très courtes fréquences que ce soit pour le sommeil ou tous les rythmes biologiques.

vibrations schumann

Que se passera-t-il lorsque cette fréquence arrivera à 13 Hz ? On parle d'inversement des pôles magnétiques, d'une augmentation des risques de perturbations électromagnétiques... j'y consacrerai un article pour celles et ceux qui seraient intéressés.

 

puceLa thérapie par résonance

vibrations therapieLa thérapie par résonance a été conçue par les scientifiques George Lakhovsky, Nikola Tesla (oui encore lui) et Royal Rife dans les années 1930.

Le scientifique d'origine russe, George Lakhovsky, partait de l'hypothèse que chaque cellule a sa propre fréquence de résonance. Si un organe ou une partie du corps est atteint, infecté ou malade, la résonance des cellules en question baisse.
Son idée était de construire un appareil pour générer un champ de fréquences dans un spectre très large. En plaçant la personne malade ou les parties du corps atteintes dans ce spectre de fréquences, les cellules atteintes reconnaissent leur propre fréquence et résonnent dans leur propre fréquence de résonance et la maladie disparaît.

On parle ici de régénération du corps, ce qui va plus loin que la guérison. La régénération est le remplacement des cellules irrémédiablement détruites ou perdues par des cellules semblables. Cette régénération se fait de façon parfaitement naturelle ; puisque nos cellules se composent de fréquences de résonance (vibrations) et sont régénérées, car remises dans la bonne fréquence, ce qui résulte en un meilleur fonctionnement du corps sur tous les plans.

Plus récemment, des biophysiciens russes et allemands (dont Fritz-Albert Popp) ont mis en évidence que chacune de nos cellules vibrait à une certaine fréquence spécifique du tissu pour laquelle elle était prédestinée sur le plan embryologique. Ces chercheurs se sont également rendus compte que lorsqu'une maladie est en phase d'installation, ou en phase de guérison, ses fréquences étaient modifiées.

Le principe de résonance, et dans ce cas plus spécifique de biorésonance, va permettre de renvoyer à l'organe sa fréquence physiologique afin que celui-ci rentre en résonance avec la fréquence du tissu sain et retrouve ainsi un état vibratoire propice à son retour à la norme et donc à sa réparation.

 

puceEn résumé :

    • Le principe de résonance est un phénomène fondamental qui concerne tout ce qui vibre : ondes électromagnétiques, lumière, son, matière (composée d'atomes dont les électrons oscillent en permanence)... mais aussi la pensée, les sentiments et par conséquent chaque aspect de nous-mêmes !

    • Le phénomène de résonance est présent dans quasi tous les domaines de la physique, et nous en sommes témoin tous les jours.

    • Sur un plan émotionnel, lorsque vous ressentez être « en phase », ou « sur le même diapason », ou « sur la même longueur d'onde » qu'une autre personne, c'est un peu le même phénomène qui pourrait se produire... puisque les émotions sont comme des diapasons avec leurs propres fréquences de résonance.

vibrations conclusion

Partager

Commentaires  

# gerard 16-11-2018 16:20
merci pour les infos
Répondre | Répondre en citant | Citer