magnetosphere titre

Depuis que l'homme a su regarder le ciel et interpréter les phénomènes visibles, il n'a cessé de prendre conscience de l'importance du Soleil. Et malgré les siècles d'études, celui-ci reste encore mystérieux à bien des égards.
Il a fait l'objet de mystification et de prophétisassions souvent cataclysmique, mais loin de s'en soucier il continue à rayonner de toute sa puissance pour nous fournir lumière et vie.
Qui ne retrouve pas force, vitalité et sourire au sortir d'une sombre période hivernale lorsque les rayons du Soleil viennent chauffer notre visage ? Qui n'a jamais pris un « coup de Soleil » par une exposition un peu trop prolongée ?
Que cela soit d'un point de vue physique, biologique, énergétique et même spirituel, le Soleil a un impact considérable sur la Terre et sur nous-même... mais dans quelle mesure ?

 

pucemagnetosphere echelleLe Soleil :

Le Soleil est l'une des quelques centaines de milliards d'étoiles composant notre galaxie, la Voie Lactée, l'une des 7000 milliards de galaxies de l'Univers observable actuel.

D'un diamètre de 1,392 millions de km, le Soleil est pourtant classé dans les étoiles de taille moyenne, les naines jaunes... il suffit de voir l'image ci-contre pour constater l'échelle de grandeur difficilement conceptualisable par notre cerveau d'humain.
A titre d'exemple, le Soleil, en volume, peut contenir 1 million de planètes comme la nôtre.... alors imaginez Antarès, l'étoile la plus brillante de la constellation du Scorpion.

Comme toute étoile le Soleil est une énorme boule de gaz. Il fait une rotation sur lui-même en 27 jours et agit comme un gigantesque réacteur nucléaire. Son noyau crée des réactions nucléaires de fusion au cours desquelles l'hydrogène est transformé en hélium en libérant de l'énergie à des températures très élevées. A l'intérieur on estime la température du plasma à plus de 15 millions de degrés.magnetosphere soleil Elle décroit ensuite jusqu'à la surface, appelée photosphère, pour atteindre les 6000 degrés environ (mais cette décroissance n'est pas graduelle et défie les lois de la thermodynamique que les scientifiques jugent pourtant immuables). C'est également pendant ces réactions que sont générés les photons (les particules de lumière) qui nous arrivent. Même si le rayonnement électromagnétique à la surface du Soleil met 8 minutes pour arriver sur Terre, cette lumière émise par le cœur, du fait de l'extrême densité du Soleil, a mis plusieurs millions d'années pour atteindre la surface...

Le Soleil produit donc un flux d'atomes ionisés et d'électrons, éjecté en permanence par son atmosphère à des vitesses de plusieurs centaines de kilomètres par seconde. Ce flux de plasma est appelé "vent solaire", véritable ouragan radioactif, il bombarde en permanence la Terre.

Le champ magnétique terrestre se déploie dans l'espace autour de la Terre et agit comme un écran vis-à-vis de ce vent solaire, créant ainsi la magnétosphère.

 

puceLa magnétosphère :

Nous avons déjà abordé la magnétosphère dans l'article sur l'électromagnétisme mais allons un peu plus en profondeur...

magnetosphere ventNous avons vu qu'un champ magnétique se produit par le mouvement de charges électriques. Dans le cas de la Terre, son noyau, composé de fer et de nickel, génère, par sa rotation lente, des courants électriques. Ces courants se dirigent vers la surface où ils sont entrainés par la rotation de la Terre, produisant alors un champ magnétique. Ce mécanisme n'est pas encore tout à fait compris par les scientifiques mais au jour d'aujourd'hui c'est comme cela qu'il est expliqué.

La région de l'espace ou le champ magnétique terrestre domine les autres champs au-delà de l'ionosphère, soit à plus de 1000 km d'altitude est appelée la magnétosphère. Découverte en 1958 par Explorer 1, le premier satellite artificiel américain, elle piège une partie des particules chargées du Soleil et nous protège du vent solaire.

magnetosphere vanallenLorsqu'une particule du vent solaire (un proton ou un électron) pénètre dans la zone de la magnétosphère avec une vitesse dont la composante parallèle au champ magnétique est non nulle, elle s'enroule sur une trajectoire en hélice. Le champ magnétique étant plus intense aux pôles, ces particules naviguent d'un pôle à l'autre et se trouvent piégées.
Ces régions annulaires de l'espace où les particules sont piégées s'appellent les ceintures de Van Hallen (nom du professeur de physique James Van Hallen de l'Université de l'Iowa qui a conçu les instruments de mesure d'Explorer 1).

La ceinture de Van Hallen inférieure contient essentiellement des protons, celle qui est supérieure contient surtout des électrons. Ces deux zones conduisent donc les particules ionisées en provenance du Soleil vers les pôles Nord et Sud. Lors des périodes d'activité solaire intense, des modifications interviennent dans l'Ionosphère, telles que des orages magnétiques et des aurores, boréales dans l'hémisphère Nord et australes dans l'hémisphère Sud.

 

puceL'activité du Soleil :

Le Soleil n'a pas qu'une activité en son cœur. De gigantesques explosions ont lieu à sa surface, libérant une énorme quantité d'énergie et de matières fortement ionisées, il s'agit des éruptions solaires qui sont généralement corrélées avec les taches solaires.

magnetosphere tachesLorsque vous observez le Soleil avec un appareil ou un télescope équipé de filtre solaire, ou par projection tout simplement (si cela vous intéresse je vous expliquerai comment fabriquer une boite de projection), vous constatez souvent des petites taches sombres. Ne cherchez pas à régler votre appareil c'est tout à fait normal :)
Les mouvements de convection du Soleil génèrent des champs magnétiques internes qui empêchent parfois les courants de gaz chaud ascendants d'atteindre la surface (hypothèse la plus vraisemblable à l'heure actuelle). Il y a donc des endroits où la température est moins élevée, c'est le cas dans les taches solaires, véritables cratères de plasma. La température à la surface du Soleil est de l'ordre de 6000 degrés comme nous l'avons vu précédemment, la température au cœur des taches est de l'ordre de 4500 degrés. Elles émettent moins de lumière que leur voisinage et apparaissent donc sombres mais elles sont 10 fois plus brillantes que la pleine lune...
Plus l'activité du Soleil est intense plus le nombre et la grandeur des taches augmentent.

magnetosphere eruptionEn plus de ces taches vous pouvez observer un spectacle incroyable, des protubérances, sortes d'énormes fontaines de gaz qui s'écoulent à la surface du Soleil, généralement dans les régions des taches solaires. Certaines d'entre elles jaillissent du Soleil et donnent de magnifiques éclairs à sa surface : des éruptions solaires. Il s'agit en fait de projection de particules nucléaires, sorte de bulle de plasma, appelée masse coronale.

Lorsque cette matière coronale atteint la Terre, dans les 2 jours environ, elle interagit avec la magnétosphère et engendre une tempête magnétique. Sous le choc, quelques-unes des particules piégées dans les ceintures de Van Hallen sont précipitées vers la Terre et pénètrent dans l'atmosphère près des pôles. Elles provoquent un rayonnement ultraviolet qui est absorbé par les atomes d'azote et d'oxygène de la haute atmosphère terrestre. Ces atomes restituent ensuite ce rayonnement sous forme de lumière visible (phénomène de fluorescence) qui donne lieu à de sublimes aurores.

Voici une petite vidéo extraite d'un document de la Nasa pour vous permettre de visualiser ce qui a été dit. :)

 

 puceLe cycle solaire :

Ces activités intenses sont générées de manière régulière selon un cycle de 11,2 ans environ (il s'agit d'une moyenne car la durée peut varier de 8 à 15 ans) et sont calculées en fonction du nombre de taches solaires (selon la méthode de l'astronome Suisse Johann Wolf)

magnetosphere cycle

Le graphique ci-dessus vous montre l'incroyable régularité de l'activité du Soleil.

Ce cycle de 11 ans des taches solaires est lié à la présence d'un champ magnétique combiné à deux autres phénomènes : la rotation différentielle du Soleil et les mouvements de convection près de sa surface. Par rotation différentielle, il faut comprendre que notre étoile ne tourne pas sur elle-même en bloc comme un corps rigide. Au contraire, chaque zone de latitude donnée tourne à une vitesse différente des autres. Par exemple, près des pôles, un tour complet s'effectue en 35 jours, alors qu'il ne dure que 25 jours près de l'équateur solaire.
Le Soleil opère un inversement total de ses pôles au cours d'un mouvement de rotation constant, inversant par là-même son champ magnétique tous les 11 ans.

Les cycles solaires sont numérotés d'un minimum à un minimum depuis le cycle 1 de 1755-1766 dont le maximum a eu lieu en 1761. Actuellement nous arrivons au cycle 24. Le maximum du pic d'activité sur le dernier cycle solaire (23) a eu lieu en mai 2013, le prochain sera entre 2022 et 2025.

 

puceLes conséquences sur Terre de l'activité du Soleil

L'ensemble de l'activité terrestre est fortement corrélé à l'activité du Soleil.
Plus le cycle solaire est faible et long, plus il fera froid sur Terre dans les 10 années à venir, voire plusieurs dizaines d'années... le dernier cycle solaire est le plus faible depuis les 200 dernières années.
Une forte activité du Soleil quant à elle, aura des conséquences sur la magnétosphère, sur les pôles magnétiques, sur nos cerveaux, sur l'ensemble de nos moyens de télécommunication, ...

  • Une faible activité Solaire :

Grâce à l'analyse des anneaux des arbres et des carottes de glace qui enregistrent les températures sur plusieurs milliers d'années, les scientifiques ont dénombré plusieurs périodes de minimum de cycle solaire. Notamment le minimum de Maunder où l'activité magnétique solaire a pratiquement cessé entre 1645 et 1715. magnetosphere peintureCorrélé avec des éruptions volcaniques qui ont voilées une partie des rayons du Soleil, l'hémisphère Nord s'est retrouvé avec des hivers glacials, des étés courts et pluvieux. Il faisait si froid que cette période fut baptisée le « petit âge glaciaire ». De célèbres peintures illustrent d'ailleurs ce phénomène, représentant des personnes sur la Tamise gelée.

Le prochain cycle solaire pourrait être le plus faible depuis des siècles, ce qui ne promet rien de bon. L'information a été fournie par la NASA depuis 2006 et pourtant le public n'a pas été averti de la nette possibilité d'un refroidissement. L'impact en serait majeur sur l'agriculture, le commerce, les télécommunications... Même si la communauté scientifique reste divisée, l'idée que la Terre pourrait entrer dans une mini-période glaciaire fait son chemin, au cas où prévoyez une bonne isolation pour votre habitat ;)

  • Une forte activité solaire :

magnetosphere reseauL'éjection de masse coronale constitue sans doute la menace la plus importante concernant l'activité du Soleil. Elle pourrait provoquer des orages géomagnétiques d'une violence considérable. Généralement inconnu du grand public, ces phénomènes peuvent provoquer un véritable désastre en mettant hors service les réseaux de distributions électriques sur un temps indéterminé.
Par exemple en mars 1989 un orage magnétique au Québec a privé d'électricité plus de 5 millions de personnes pendant 9 heures et provoqué des dégâts évalués à 2 milliards d'euros.... mais ce n'était rien.

A la veille d'un cycle solaire d'intensité pourtant inférieure à la moyenne, une grosse tempête solaire vint frapper la Terre à la fin de l'été 1859. Ce fut l'une des plus grosses tempêtes jamais observées depuis des siècles.
Elle provoqua des aurores spectaculaires dans l'hémisphère Nord, selon certains témoignages il était même possible de lire un journal en pleine nuit tellement la luminosité était intense. Mais voilà, ce n'était pas tout... la violence de la tempête perturba tellement le champ magnétique terrestre qu'il s'inversa temporairement et se comprima, rendant la Terre très sensible aux particules ionisées du vent solaire. Une pluie de nitrate s'abattis sur Terre, mis en évidence par les carottages en Antarctique. Des courants électriques dans le sol affectèrent les réseaux de télégraphie, certains télégraphistes ont été victime de fortes décharges et des incendies se déclarèrent dans les stations.
En 1859, tout ce que l'on pouvait craindre de pire était une mise hors service des télégraphes pendant un ou deux jours... mais depuis que nous sommes devenus totalement dépendant de la haute technologie une telle tempête provoquerait des dégâts considérables. La société moderne s'appuie sur des systèmes sophistiqués tels que les réseaux électriques intelligents, les GPS, et les communications par satellite, qui sont tous vulnérables aux tempêtes solaires. Imaginez l'arrêt de l'activité électrique d'un pays pendant plusieurs mois...

magnetosphere saaSans parler d'éruption solaire, l'influence du vent solaire n'est pas à négliger. Lorsque vous partez en mer vous prenez la météo, et bien lorsque vous partez dans l'espace vous prenez la météo du Soleil. Ainsi certains satellites sont désactivés selon le temps qu'il fait pour éviter que les perturbations électriques n'endommagent leur fonctionnement. Une zone appelée "anomalie Sud Atlantique" située au-dessus du Brésil est particulièrement sensible aux particules énergétiques de la haute atmosphère car l'intensité du champ est 30% plus faible. Les satellites passant dans cette zone ont fréquemment des pannes informatiques. En règle général plus on monte dans l'atmosphère, moins on est protégé des radiations. Les cosmonautes et les personnels de bord naviguant dans les avions sont particulièrement exposés aux rayonnements ionisants et certains avions sont même équipés de dosimètres pour évaluer la dose de radioactivité reçue.

 

puceA quand l'inversion des pôles ?

La force de la tempête de 1859 inversa temporairement le champ magnétique terrestre, temporairement car une fois la tempête passée le champ a repris sa place, il s'agit d'une excursion. Mais rien ne nous protège d'une inversion complète du champ. La question à se poser n'est donc pas s'il est possible que les pôles s'inversent, mais bien de savoir "Quand" ils vont s'inverser. Il est à noter qu'on observe une décroissance de l'intensité du champ magnétique.

Les éruptions volcaniques projettent de la lave en fusion comportant des particules de fer. En se refroidissant ces particules s'orientent dans l'axe du champ magnétique terrestre. Ainsi il a été possible de confirmer l'existence d'inversions répétées du champ géomagnétique au cours des temps géologiques.

magnetosphere inversion

La dernière inversion s'est produite il y a environ 780 000 ans et avait duré 181 000 ans. Contrairement à l'inversion quasi-périodique du champ magnétique solaire, le champ magnétique terrestre est relativement stable pour une raison inconnue, sans doute liée aux propriétés du noyau. Même si statistiquement la durée moyenne des inversions est de 200 000 ans, la prochaine inversion magnétique peut survenir demain comme dans 60 millions d'années. Certains pensent toutefois que dans 1 200 ans, les polarités seront inversées.
Aucun scientifique ne sait exactement ce qu'il se produira lors d'inversion des pôles mais à priori cela ne sera pas cataclysmique.

Il semblerait que nous soyons déjà dans la phase d'inversion, d'où la diminution de l'intensité du champ. Il continuera à baisser pendant des centaines d'années pour perdre jusqu'à 90 % de son intensité. Il sera alors trop faible pour nous protéger et laissera passer les radiations solaires et cosmiques favorisant le développement des cancers, mais pas que...

 

puce L'impact sur l'humain

L'être humain étant sensible aux ondes électromagnétiques on peut imaginer qu'il soit également sensible au champ magnétique terrestre et à l'activité du Soleil.

magnetosphere psychismeLe Professeur Raymond Wheeler, de l'Université du Kansas, a démontré que l'activité solaire interagissant avec le champ magnétique de la Terre, provoquait chez l'être humain une modification du comportement émotionnel. Il mit en évidence la relation entre les tempêtes solaires, les conflits, les guerres et les meurtres. A chaque fin de cycle, au maximum solaire, il observa sur plus de 2500 ans d'histoire, des soulèvements, des rebellions, des révolutions et des guerres entre les nations. C'est comme si l'intensité magnétique agissait directement sur le cerveau humain induisant une frénésie collective et une montée d'agressivité.

Sans pour autant que cela soit issu d'une étude officielle, les rapports des hôpitaux psychiatriques montrent la forte corrélation entre les crises des patients internés, l'internement de nouveaux patients et ces périodes de fortes activités solaires.

Une autre étude récente publiée dans New Scientist en 2011, indique une relation directe entre tempêtes solaires et effets biologiques chez l'être humain.
Les éruptions solaires affectent le système nerveux central, l'activité du cerveau, le comportement et toutes les réponses physiologiques du corps humain. Elles peuvent donc nous rendre nerveux et instables, affligés de pertes de mémoire, de palpitations et de maux de tête...
Cette étude montre également que l'activité du Soleil influence notre psychisme et la conscience humaine en général. Les émotions se logent dans nos cellules sous forme d'empreinte, de mémoire. L'énergie photonique des radiations solaires possède une fréquence beaucoup plus élevée qui permet de relever la fréquence vibratoire de nos cellules. Ainsi, nous nous libérons de ces mémoires et nous sommes amenés à apporter des changements dans notre vie sans trop comprendre pourquoi.
Cette énergie modifie donc la structure de notre réalité physique en permettant à nos mémoires cellulaires de s'éveiller.

magnetosphere psyC'est également une énergie qui nous permet de nous booster, d'un côté comme de l'autre. Il est donc important de savoir ce que nous voulons, plutôt que le contraire, sinon nous allons manifester surtout ce que nous ne voulons pas. Si vous êtes dans un processus de changement et de transformation, cette énergie vous servira de moteur dans une spirale positive. Mais si vous êtes coincé dans des sentiments de peur, de colère, de tristesse, ou par une attitude de victime, vous manifesterez davantage de raisons pour rester coincé dans cet état et la spirale vous amènera vers une forme de culpabilisation, de détresse affective voir de dépression.

D'un point de vue un peu plus spirituel, il semblerait que la baisse de l'intensité du champ magnétique, donc d'une plus forte radiation dans l'atmosphère terrestre, permette que différents éléments s'échappent de notre conscience. Elle nous incite à briser les vieilles croyances, les vieux schémas inutiles afin que de nouveaux puissent émerger. Cela a des conséquences sur notre corps qui fait du yoyo sur un plan énergétique et peut nous rendre hyperactif et épuisé tout à la fois. Beaucoup de gens éprouvent un sentiment de tristesse accablante découlant directement du changement inconscient.
En fait nous commençons à peine à nous souvenir du "but de notre âme".

Il nous semble aussi que tout va plus vite, la fréquence s'étend élevée (voir résonance de Schumann) nous avons de plus en plus de mal à garder une sensation cohérente de l'espace et du temps.
Certains ont constaté qu'ils développent des facultés dont ils ne soupçonnaient pas l'existence jusqu'à présent. Ils ont l'impression d'avoir reçu des "dons" comme la télépathie, la guérison physique, la communication avec l'au-delà, ou tout simplement un accroissement de leur intuition... attention à l'égo et au sentiment de supériorité dans ce domaine !

Il n'y a pas non plus de quoi avoir peur, au contraire tout s'allège... juste en prendre conscience, accepter l'éveil de conscience proposé en ce moment, méditer davantage et boire beaucoup d'eau (je vous expliquerai pourquoi dans un prochain article).

 

puce En résumé :

  • Le Soleil est en constante activité avec un cycle d'intensité maximale de 11 ans où les taches et les éruptions solaires se font plus fréquentes et plus intenses.

  • Ces pics d'activités ont des conséquences sur l'être humain d'un point de vue biologique mais également psychique.

  • L'intensité du champ magnétique terrestre diminue mais aucun scientifique ne peut affirmer si cela va continuer ni ce qui se passera concrètement. Nous savons juste que cela a un impact sur notre perception de l'espace et du temps, 24 h actuelle correspondent à 16 heures d'autrefois (ce qui correspond entre autre à l'une des prophéties Maya)

  • Il y a eu des grands bouleversements magnétiques dans le passé, excursion ou inversion des pôles, cela se reproduira tant que le noyau de la Terre fonctionne. Ceci est inéluctable.

La Terre se transforme, nous n'y pouvons rien, à nous de nous adapter pour nous transformer avec elle en éveillant notre conscience.

magnetosphere conclusion

Partager