reconcilier titre

 

reconcilier fleurdevieSe peut-il que nous soyons conditionnés dans notre existence, dans nos habitudes au point de croire que nous n'exerçons aucun contrôle sur notre vie ? Influençons-nous la réalité que nous observons ? Attirons-nous les expériences que nous faisons ?

Nous croyons que le monde extérieur est plus réel que notre univers intime. Pourtant le cerveau ne fait pas de différence entre ce que nous voyons et ce dont nous nous souvenons ou imaginons... y-a-t-il alors une différence entre notre perception du monde et sa réalité ?

La plupart des gens n'ont pas une influence sensible sur la réalité car ils ne s'en croient pas capables. Quand nous pensons à des choses nous rendons la réalité très (trop) concrète. C'est ainsi que nous nous retrouvons coincé dans l'uniformité de la réalité. Si la réalité est concrète, nous ne pouvons rien y changer. Mais si la réalité est constituée par les possibilités de notre conscience, alors là, nous nous demandons tout de suite comment nous pourrions la changer, l'améliorer.

Mais voilà, personne n'est jamais venu vous donner assez d'informations intelligentes sur la beauté de votre moi, comment vous fonctionnez à l'intérieur, que vous êtes dépendant faute de mieux... vous ne rêvez de rien de mieux, car personne ne vous a appris comment faire. Vous trouvez votre vie monotone, médiocre ? Que faites-vous pour trouver ce qui pourrait vous inspirer vraiment ?

 

reconcilier oeilNous sommes tellement conditionnés, hypnotisés par notre environnement, par les médias, la télévision, par les gens qui inventent des idéaux auxquels tous veulent se conformer et que nul ne peut atteindre physiquement, esthétiquement et socialement. Ce sont des illusions devant lesquelles la plupart des gens capitulent... et ils abandonnent leurs rêves, leurs aspirations, ils vivent ensuite dans la médiocrité. Si jamais ils osent s'ouvrir un peu et se demander s'il y a autre chose de possible ou pourquoi ils existent, où ils vont et ce qu'il y a après la mort, s'ils se posent ce genre de questions, ils caressent l'idée qu'ils font peut-être une dépression nerveuse... mais en fait, leurs anciens concepts et leurs visions de la vie commencent à s'effondrer pour laisser la place au meilleur des possibles pour eux.

Et pour cela nous devons apprendre à faire des choix différents.

 

puce Notre vision du monde

Nous constituons des modèles de notre vision du monde extérieur. Plus nous avons d'informations plus notre modèle est détaillé. Toutes les informations traitées et recueillies autour de nous sont modifiées par les expériences que nous avons vécues et par notre réaction affective à ce que nous avons observé. Au final on se raconte une histoire sur ce qu'est le monde extérieur. Et chacun de nous a une histoire différente, même sur le vécu commun d'une expérience spécifique.

reconcilier neuronesL'ensemble de ces histoires que nous nous racontons va conditionner nos prochaines histoires. Lorsqu'une expérience que nous avons vécue rassemble deux concepts, par exemple l'amour et la souffrance... pour faire simple, à chaque fois que nous avons aimé nous avons souffert ! Il se crée alors ce que les scientifiques appellent des champs neuronaux. Ces champs vont permettre l'assimilation qui conduit à l'intégration de l'expérience de manière sensible, biologiquement parlant. Dans notre exemple le concept d'amour va être intégré à celui de la souffrance. Et lorsque vous sentirez de l'amour monter en vous, la souffrance montera également. Vous projetterez même sur les autres. Lorsqu'on vous dira « j'aime cette personne » vous ne pourrez pas vous empêcher de penser « la pauvre elle va souffrir », vous y verrez quelque chose de négatif !

Notre vision du monde va donc être conditionnée par nos interprétations successives de nos expériences (physiques, sensibles, spirituelles, ...) et plus nous aurons d'expériences plus cette vision s'affinera, plus il y aura de connexions, de champ neuronaux et plus notre compréhension de nous-mêmes et du monde qui nous entoure sera complexe. C'est un coup à se perdre dans les méandres existentiels de l'attribution d'un sens à la vie, à notre vie !

    • Se réconcilier avec la vie c'est prendre conscience de l'importance de sortir de ces schémas en prenant une bonne dose de recul face aux évènements passés et présents.

    • Se réconcilier avec la vie c'est oser penser différemment, oser s'affranchir de ses croyances limitantes pour construire quelque chose de différent ou affirmer ses choix.

    • Se réconcilier avec la vie c'est s'interroger sur ses valeurs, sur ses besoins, sur ses désirs, c'est prendre l'autre en considérant qu'il est un autre soi-même et fait partie d'un ensemble, brique indispensable au Tout, comme soi-même.

    • Se réconcilier avec la vie c'est oser avancer, être acteur de son existence...

    • Se réconcilier avec la vie c'est.... Aimer !

 

 

puce Modifions notre passé

reconcilier tempsSe réconcilier avec la Vie c'est aussi prendre conscience de notre passé... pourquoi faire ? Pour comprendre ce qui nous fait être ce que nous sommes, pour ne pas reproduire les mêmes schémas souvent aberrants, et pour parfois, le reconstruire... pour Nous reconstruire !

Beaucoup de livre de développement personnel nous parle de changer notre passé... mais comment le changer puisqu'il semble figé dans le temps ? Il est vrai que nous avons tendance à croire que le passé est immuable, que quoique l'on fasse nous ne pourrons rien y changer, qu'il nous faut juste l'accepter quelle qu'en soit la douleur, « vivre avec » comme on dit si souvent d'un ton fataliste. On a tendance à vouloir fermer les yeux rapidement aux souvenirs douloureux justement parce qu'on se sait impuissant... et pourtant !

Le temps est une notion relative (comme dirait Einstein), et ici la seule influence qu'il a sur le passé est notre capacité à nous en souvenir. Changer le passé c'est lui permettre de prendre un sens nouveau. Vous n'allez pas changer les faits mais changer votre interprétation des faits et du coup vous verrez ces mêmes faits autrement, si bien que tout prendra un sens différent et vous n'aurez pas l'impression d'avoir vécu les mêmes choses.... votre implication émotionnelle sera différente car vous êtes devenu une personne différente, et les interactions qui en ont découlées depuis lors vous permettront de comprendre pourquoi vous êtes ainsi aujourd'hui. « Nous devenons ce que nous pensons », vous êtes devenu ce que vous avez pensé à cette époque et qui reste gravé au plus profond de vous (dévalorisation, abandon, trahison, rejet, humiliation, injustice,...) et qui vous ronge souvent de l'intérieur.

 

reconcilier bouddha"Tout ce que nous sommes est le résultat de ce que nous avons pensé,
est fondé sur nos pensées, est fait de nos pensées. L'esprit est tout.
Nous devenons ce que nous pensons."
Bouddha

 

Changer votre passé c'est donc rejouer l'affectif qui a été marqué dans vos cellules, mais le rejouer avec le présent, avec votre évolution, avec vos possibilités, vos connaissances et vos ressources actuelles pour le sublimer, le dépasser et vous construire différemment... tel que vous voulez être et non tel que vous pensez être !

Oser rejouer son passé c'est aussi se responsabiliser par rapport aux choix qu'on a fait à cette époque et jusque là !
Vous n'êtes peut être pas coupable des faits de votre passé mais vous êtes responsable de l'impact émotionnel sur vous à l'instant où vous lisez ces lignes. Vous avez fait des choix... et ces choix vous appartiennent, vous en êtes responsable. J'entends souvent « mais je n'ai pas eu le choix » ou « c'était un choix par défaut »... quoiqu'il en soit vous en êtes responsable, vous vous construisez avec ces choix que vous pensez volontaires ou non. Il n'y a pas besoin de mettre de la culpabilité derrière ces choix, ils ont été faits et le but est bien d'en prendre conscience, de s'en responsabiliser, puis de s'en détacher. « J'ai fait ce choix à ce moment là, consciemment ou inconsciemment, je l'assume ».... « mais maintenant je décide de faire des choix différents » !

 

puce Construisons notre avenir

reconcilier fleurVous allez donc naturellement vous construire un nouvel avenir puisque vous allez faire des choix différents. En changeant vos croyances limitantes vous allez vous diriger vers qui vous voulez être vraiment sans la limitation des nœuds émotionnels de votre passé.

Beaucoup de personnes cherchent à savoir qui ils sont, ils s'en rendent même littéralement malade, mais nous changeons à chaque instant. Chaque expérience, chaque prise de conscience, chaque rencontre nous fait évoluer, le temps que l'on cherche à savoir qui nous sommes, nous avons déjà changé.

Je vous propose de vous interroger sur « qui vous voulez être », car en sachant cela, vous vous orienterez vers le meilleur de vous-même, vers votre être en devenir et cet objectif vous guidera vers un chemin de sens.

Comment faire ? Interrogez-vous sur vos valeurs, et faites vos choix en fonction de ces valeurs. Ces valeurs sont vos principes moraux auxquels vous vous conformez dans vos manières de penser, de parler et d'agir. C'est souvent en fonction de ces principes que l'on se juge si durement lorsque l'on dévie un tant soit peu de notre éthique personnelle.
S'interroger sur qui vous voulez être c'est donc s'interroger sur vos valeurs... et les respecter. Les respecter, c'est ce qu'on appelle l'intégrité : faire correspondre ce que l'on pense, ce que l'on dit et ce que l'on fait ! C'est sur ce chemin là que l'on sera le plus serein.

J'écrirai prochainement un article dessus car cela me semble important, mais vous pouvez déjà vous renseigner sur les accords Toltèques qui sont sans doute une première voie de réflexion et de prise de conscience :

  • Que votre parole soit impeccable : Parlez avec intégrité, ne dites que ce que vous pensez vraiment. N'utilisez pas la parole contre vous-même, ni pour médire d'autrui. Utilisez la puissance de la parole dans le sens de la vérité et de l'amour.

  • Quoi qu'il arrive, n'en faites pas une affaire personnelle : Vous n'êtes pas la cause des actes d'autrui. Ce que les autres disent et font n'est qu'une projection de leur propre réalité, de leur rêve. Lorsque vous êtes immunisé contre cela, vous n'êtes plus victime de souffrances inutiles.

  • Ne faites pas de suppositions : Ayez le courage de poser des questions et d'exprimer vos vrais désirs. Communiquez clairement avec les autres pour éviter tristesse, malentendus et drames.

  • Faites toujours de votre mieux : Votre "mieux" change d'instant en instant. Quelles que soient les circonstances faites simplement de votre mieux et vous éviterez de vous juger, de vous culpabiliser et d'avoir des regrets.

  • Soyez sceptique, mais apprenez à écouter : Ne vous croyez pas vous même, ni personne d'autre. Utilisez la force du doute pour remettre en question tout ce que vous entendez : est ce vraiment la vérité ? Ecoutez l'intention qui sous-tend les mots et vous comprendrez le véritable message.

 

Cette construction de votre être s'affinera avec le temps. Vous avancerez continuellement vers plus de conscience, mais à toute construction il faut des bases solides, et ces bases se sont vos valeurs !

 

puce Vivons notre présent

« Ici et Maintenant »reconcilier present

Cette doctrine vous dit certainement quelque chose tant elle est employée aujourd'hui. Vivre continuellement dans le passé ou le futur c'est passer à côté de sa vie, de son temps. Le seul temps où l'on vit est bel et bien le présent.
Passer un peu de temps à comprendre votre passé, à construire votre avenir, passer un peu de temps à réfléchir à cela... vous laissera tout le reste du temps pour ressentir, être dans le présent, vivre !

Vous avez osé regarder votre passé et vous osez faire des choix différents, vous avez augmenté votre potentiel de possibilités en gagnant en ouverture d'esprit, vous voilà plus serein car vous pouvez faire des choix en conscience... vous avez construit votre avenir, du moins l'orientation suffisante pour vous mener sur votre chemin de vie à plus ou moins long terme, vers qui vous voulez être... vous avez donc tout le loisir de vivre le moment présent sereinement, sans perturbation mentale.

Le moment présent c'est lorsque la pensée est au même endroit que le corps. C'est avoir conscience de ses sens... (J'écrirai prochainement un article sur la pratique du moment présent, mais vous avez déjà un excellent livre sur le sujet : « le pouvoir du moment présent » d'Eckhart Tolle)

 

"La vie est un mystère qu'il faut vivre, et non un problème à résoudre."
Mahatma Gandhi

 

Nous avons tous pu découvrir au travers d'un voyage, au détour d'un sourire, d'un présent, d'une rencontre, que la vie contient beaucoup de cadeaux. Mais vous est-il possible de devenir vous-même un cadeau pour la vie, un cadeau pour une autre personne ? Pourriez-vous être ce cadeau que vous aviez vu un jour en l'autre ?

Nous avons tous nos blessures conscientes ou inconscientes, nos croyances limitantes, qui nous empêchent de voir nos potentiels véritables. Depuis quelques années nous sentons tous ce besoin de solidarité, d'appartenance, ce besoin de nous rassembler, de créer des liens, pas forcément physiquement, par la pensée également et par des instances supérieures souvent que l'on nomme comme on veut (le cosmos, l'univers, Dieu, la Vie, le Destin, la Source, ...)

Ces besoins nous poussent vers la conscience de nous-mêmes, de notre place dans cet univers et vers notre besoin de sens. Avoir une raison d'être, mettre nos qualités essentielles au service d'un objectif qui donne une direction à notre existence, agir en fonction de convictions qui confèrent une valeur à notre vie et se sentir en phase avec le meilleur de nous-mêmes remplit notre besoin de sens.

 

"Ce que nous sommes est le cadeau que la Vie nous a fait.
Ce que nous devenons est le cadeau que nous faisons à la Vie."
Michel Saint Jean

 

puce En résumé

  • Vous avez en vous toutes les ressources mais vous n'osez pas imaginer que cela soit possible... prenez un instant en imaginant que cela le soit (en méditation par exemple), puis agissez... et vous verrez que c'est possible ! Tout être humain possède la liberté de changer à chaque instant.

  • La réalité n'a de sens qu'à partir du moment où on lui en donne un !

reconcilier conclusion

Donation

Si vous souhaitez soutenir l'indépendance des Éditions Fuchsia et aider les auteurs pour leurs publications et recherches.